Parole de diplômée avec Ophélie Nove, Première de réception à la Maison Bleue

Après l’obtention de son Bachelor en Management International de l’Hôtellerie en 2016 puis de son Master’s of Science en International Hospitality Management en 2018, Ophélie s’est nourrie d’un parcours riche en expériences au sein de différents établissements hôteliers  de luxe comme le Prince de Galles (5*) ou le Black Bass (5*). Aujourd’hui Première de Réception au sein de la Maison Bleue (5*) à Annecy, elle a accepté de nous partager son expérience et son parcours.

Ophélie Nové, Première de Réception à la Maison Bleue à Annecy

 

Parlez-nous de votre Entreprise et de vos responsabilités aujourd’hui ?

 

Aujourd’hui, j’occupe le poste de Chef de Réception à La Maison Bleue Hotel 5* Relais & Châteaux. Il s’agit d’une maison indépendante avec à la tête de cette entreprise le Chef doublement étoilé Yoann Conte et son épouse Élodie Conte. L’hôtel dispose de 11 chambres, un restaurant gastronomique et un second restaurant qui est une très bonne table. Mon équipe est composée de 5 personnes de jour et une personne de nuit.

La réception est en charge des réservations hôtel et restaurant, la gestion des groupes, des ventes à emporter ainsi que toutes les missions relatives à l’accueil. Même si la maison est petite, elle compte plus de 60 employés. Mes missions principales sont de superviser l’optimisation du planning de réservation, coordonner les réservations hôtel et restaurant et encadrer l’équipe de réception dans nos tâches quotidiennes afin de pouvoir assurer un service de qualité.

Quels sont les défis auxquels vous avez dû faire face ?

Même avec l’obtention d’un diplôme d’une école renommée, le monde de l’hôtellerie est un monde de terrain. Durant mes premières années dans le monde du travail, même si on nous a enseigné avec excellence la gestion d’établissements et de services, il peut être compliqué de postuler à des postes managériaux sans justifier d’un certains nombres d’années d’expérience. Les générations précédentes étaient plutôt dans un schéma d’évolution en fonction du nombre d’années effectuées dans les entreprises.

La plus grande difficulté que j’ai pu rencontrer a été de prouver aux employeurs que même en étant jeune et avec peu d’expérience professionnelle, notre formation nous a donné toutes les clés pour occuper ce genre de poste.

 

Quelle est aujourd’hui votre plus grande fierté ?

Aujourd’hui, je suis assez fière du chemin que j’ai parcouru. J’essaie de ne jamais rester dans ma zone de confort. Même si cela a été parfois dur de quitter des établissements dans lesquels je m’étais beaucoup investie et attachée, j’ai su partir lorsque je voyais que je n’arrivais plus à évoluer ou à apprendre. J’ai réussi à intégrer des hôtels ou maisons atypiques qui m’ont permis d’avoir une ouverture d’esprit et une grande capacité d’adaptation. J’ai toujours respecté mes valeurs et travaillé aux côtés de personnes qui partagent celles-ci. C’est d’ailleurs souvent ce qui motive en premier lieu le choix des établissements dans lesquels je souhaite évoluer.

 

En quoi l’Institut Paul Bocuse vous a permis d’atteindre ce résultat aujourd’hui ?

 

L’institut est une école qui possède de belles valeurs humaines et professionnelles. Ma formation m’a permis d’acquérir de très solides connaissances sur notre industrie. J’ai pu rapidement évoluer et être à l’aise dans mes fonctions grâce à celles-ci. De plus, la diversité des intervenants et des cours enseignées m’ont permis d’avoir des notions dans plusieurs domaines et d’avoir une vision plus générale en termes de gestion plutôt que de rester concentré sur le fonctionnement de mon service.

D’un point de vue plus personnel, cela m’a permis de découvrir le monde de la gastronomie et de m’intéresser au parcours des plus grands chefs du monde. Cet aspect est d’autant plus important aujourd’hui car je travaille au côté d’un grand chef et auprès d’une clientèle qui connaît tous les codes de cet univers.

Quelle est votre ambition pour la suite ?

À court terme, continuer d’apprendre, de m’enrichir en compétences, mais également de rencontres inspirantes. À long terme, j’aimerais créer mon entreprise qui aura forcément un lien avec l’hôtellerie. Le projet dépendra de l‘évolution de notre société, de notre domaine et surtout du contexte à venir.

Qu’est-ce que vous souhaiteriez dire aux étudiants qui souhaitent se lancer dans cette industrie et dans ces métiers ?

Les métiers de l’hôtellerie ne sont pas les plus faciles mais ils sont de mon point de vue les plus intéressants. Aucune de nos journées ne se ressemble car chaque client est différent. De plus, notre industrie est vaste et le choix de nos métiers ne se résument pas au restaurant et à l’hôtel. Enfin, je les encourage simplement à se lancer afin de pouvoir vivre de leur passion.


Si les métiers de l’Hospitality vous passionnent et que ce parcours vous inspire, notre Bachelor Management International de l’Hôtellerie vous donnera toutes les clés et compétences opérationnelles et managériales, pour les plus belles carrières dans le monde.

OBJECTIF 100% EMPLOYABILITE